Ambassadeur

Sport

  • Trail et Running

Histoire

L’histoire de Yoann est atypique, on le laisse te la raconter avec ses propres mots :

« En 2010, j’avais une terrible endurance mais dans le lever de coude. Je fumais plus d’un paquet de clopes par jour. Je sortais tous les soirs. Je suis arrivé à dépasser les 90 kilos pour un peu plus d’1 mètre 80. J’alignais plus les mètres de shooters que les kilomètres dans les sentiers. Il m’est arrivé une fois de ne plus savoir où j’avais garé ma voiture. L’alimentation n’était pas importante pour moi, je privilégiais plutôt les pizzas et les pâtes carbo.

Le Running était alors totalement inconnu pour moi. Je ne connaissais même pas la distance d’un marathon. J’ai un parcours atypique concernant le sport et surtout dans le monde de l’endurance. J’ai en effet commencé mes premiers Footings en août 2010, quand j’étais à l’époque sur Avignon. Le premier a duré réellement 25 minutes et j’étais complètement sec. La première chose que j’ai faite ensuite a été d’ouvrir une bière en guise de récompense. Une chose que je perpétue toujours aujourd’hui après mes courses. Mon alimentation était également catastrophique. J’avais 2 boulots : l’un la journée et l’autre le soir. Dur de faire du sport et surtout de manger correctement. En plus, mon second job du soir était pizzaïolo.

Après mon arrivée à Lyon et après une meilleure assimilation de mes Footings de façon progressive, j’ai vraiment pris goût à ce sport, mais j’ai tout de suite voulu continuer dans un monde plus nature et sortir de la route. Les environs de Lyon nous le permettent : Monts d’Or, Monts du Lyonnais, le Beaujolais, même les Alpes.

  

Même si je n’ai pas l’âme d’un montagnard, le Trail est un sport que je trouve hors du commun, où l’on échange et vit des moments inoubliables. Je continue de vouloir être un coureur assez régulier. Je change les terrains de jeu comme la piste, la route ou les chemins.

Les distances longues en pleine nature, où l’on se sent tout petit face à la réalité de notre existence, me font encore plus apprécier ces moments. Je rentre dans un phénomène de méditation et cela me permet de me retrouver. » Preuve que le travail et la persévérance paye, Yohan accumule les résultats : Vainqueur du Kilomètre Vertical du 6000D de La Plagne en 2019, 3è du 10Km du Mont-Blanc, Top 10 de la SaintéLyon, et encore d’autres…